Propositions

L’énergie est un bien commun qu’il convient de ne pas livrer aux marchés

En 1946, conformément aux engagements du CNR, le ministre communiste Marcel Paul défend la loi de nationalisation des industries électriques et gazières. Ainsi naissent EDF et GDF, deux fleurons industriels nationaux qui permettent d’approvisionner l’ensemble du territoire de manière fiable et à des tarifs intéressants pour les usagers.

75 ans après, cette réussite industrielle est menacée : la commission européenne, dans la plus grande opacité, veut réformer EDF par un projet qui menace son caractère intégré.

Face à cette à la libéralisation, dont l’échec est patent, nous réaffirmons par la voix de Sébastien JUMEL, rapporteur, que l’énergie n’est pas une marchandise comme les autres, mais un bien commun de première nécessité. Nous proposons donc de créer une « exception énergétique » au sein de la commission européenne afin de protéger le secteur de l’électricité des logiques de marché.

Lire la proposition de résolution européenne relative à la reconnaissance d’une « exception énergétique » au sein de l’Union européenne

Imprimer cet article

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques