Interventions

Explications de vote et scrutins

Travail : travail, emploi et pouvoir d’achat

Madame la ministre, monsieur le haut-commissaire, chers collègues, le candidat Sarkozy avait capté un certain nombre d’électeurs en leur expliquant qu’il fallait « travailler plus pour gagner plus », en leur annonçant que seraient exonérées des intérêts d’emprunt les personnes faisant l’acquisition de leur résidence principale.
Disons qu’il les a trompés ! (Exclamations sur les bancs du groupe de l’Union pour un mouvement populaire.)
Aujourd’hui, ces électeurs ont compris que travailler plus pour gagner plus était au bon vouloir du patronat. Ils ont compris que les intérêts d’emprunt seront déductibles pendant seulement cinq ans et seront plafonnés. En fait, ils ont vu toutes ces promesses s’étioler au fil des semaines et du débat que nous avons eu dans cette assemblée. Ils ont découvert également que la lutte contre la pauvreté au travail était traitée a minima dans ce texte. Monsieur le haut-commissaire, je vous plains car, connaissant votre travail et votre engagement depuis des années, vous devez être très déçu que, dans la même loi, 14 milliards d’euros de cadeaux fiscaux soient offerts aux plus riches, contre seulement 25 millions pour les plus pauvres.
Le combat que vous menez depuis des années nous faisait penser au combat de Robin des Bois – faire payer les riches pour donner aux pauvres – mais on ne peut pas dire que c’est ce que vous ayez fait passer dans cette loi. Vous avez donné peu aux pauvres, sans compter que, par la suite, vous leur reprendrez le peu que vous leur avez accordé par le biais des franchises médicales. (Exclamations sur les bancs du groupe de l’Union pour un mouvement populaire.) Ainsi, 1,5 milliard d’euros seront repris aux pauvres !
Je ne développerai pas l’argumentation exposée par François de Rugy dans la discussion générale, mais chacun comprendra pourquoi les députés communistes, verts et ultramarins voteront contre ce projet de loi. (Applaudissements sur les bancs du groupe de la Gauche démocrate et républicaine.)
 

Imprimer cet article

Jean-Paul
Lecoq

Député de Seine-Maritime (8ème circonscription)
Voir cette intervention sur le site de l'Assemblée Nationale

Sur le même sujet

Affaires sociales

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques