Interventions

Question sur la stratégie de réouverture des lieux de culture dans le cadre de la pandémie de Covid-19

QUESTION

Le Gouvernement, ou plutôt le Président de la République, a annoncé un plan de réouverture des lieux de culture. Enfin ! Voici trop longtemps que nous sommes privés de spectacle vivant, de cinéma, d’expression et de rencontres culturelles.

Mais les conditions de la réouverture, alors que le couvre-feu persistera dans un premier temps, que les jauges seront incomplètes et que des embouteillages se profilent, ne permettront pas à l’ensemble des professionnels de recommencer à travailler. Dans un premier temps, ce n’est peut-être qu’un travailleur sur quatre qui sera concerné et les jeunes risquent d’être parmi celles et ceux qui auront le plus de difficultés.

Un plan de reprise et d’accompagnement est donc nécessaire, avec un financement d’au moins 500 millions d’euros pour relancer l’activité et l’emploi dans le secteur. Un tel plan commence par le maintien des droits sociaux ; je pense évidemment à la réforme honteuse de l’assurance chômage, qui diminue les droits et l’accès aux droits de plus de 1 million de personnes, mais aussi aux conclusions du rapport Gauron, dont vous venez de parler et pour qui – si nous avons bien lu – sans prolongation de l’année blanche pour les intermittents, il ne peut y avoir, même en cas de reprise vigoureuse, de solution viable.

L’incertitude doit être levée.

Le plan de reprise doit aussi viser une plus grande ouverture des espaces grâce à des initiatives printanières et estivales foisonnantes, permettant davantage de représentations dans le respect des consignes sanitaires, en plein air ou sous chapiteau, au moyen de dispositifs d’amortissement tenant compte de la situation – les festivals ont été cités mais ce ne sont pas les seuls concernés. Un tel plan doit avoir l’emploi comme priorité et cibler toutes les structures, toutes les compagnies et pas seulement les plus installées ; il ne doit pas non plus oublier les artistes-auteurs.

Nous nous inquiétons par ailleurs de votre sortie « en sifflet » sur trois mois. Il faudrait un plan qui réponde à la situation exceptionnelle et qui redonne de l’élan et de l’allant. Le mouvement qui s’est déployé dans les théâtres de France appelle une renaissance culturelle et montre combien une construction collective impliquant le monde de la culture et la société est nécessaire. Entendez-vous les inquiétudes qui continuent à se faire jour et qui concernent le court et le moyen terme ?

M. le président.
La parole est à Mme la ministre.

Mme Roselyne Bachelot, ministre.

Monsieur le député, vous avez raison de souligner à quel point la culture, ou du moins certains pans de la culture, nous ont manqué. Mais je ne peux pas laisser dire que la culture est à l’agonie ou que nous assistons à la mort de la culture.

M. Pierre Dharréville.

Je n’ai pas dit ça !

Mme Roselyne Bachelot, ministre.

Sur l’ensemble de l’année 2020, les ventes des librairies ont été magnifiques. L’industrie phonographique, qui occupe une place essentielle dans la culture, a quant à elle enregistré en 2020 un chiffre d’affaires supérieur à celui de 2019. Il y a eu des tournages de films et des captations de spectacles, nous avons autorisé les répétitions et les tournages ; les artistes-auteurs ont été aidés par le plan que nous avons mis à leur disposition pour qu’ils puissent continuer à créer, à produire ; nous avons mis en place la chaîne Culturebox pour permettre à chacun d’avoir accès à des spectacles en attendant que les lieux de culture puissent rouvrir.

Vous préconisez un plan de soutien de 500 millions d’euros, mais nous y sommes ! Quand on additionne les aides qui vont être déployées pour la culture – aides générales, transversales et dédiées –, les sommes sont tout à fait considérables. Rien que sur le début de l’année 2021, nous avons mobilisé 2 milliards supplémentaires à destination de la culture ! Je dirais presque que vous jouez petit bras, monsieur le député, avec 500 millions d’euros !

M. Pierre Dharréville.

500 millions d’euros en plus !

Imprimer cet article

Pierre
Dharreville

Député des Bouches-du-Rhône (13ème circonscription)

A la Une

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques