Actualités

Lettre des députés

Lettre des députés - Les raisons de la colère

"Nous entamons cette année 2023 après une pluie de 49-3 qui s’est abattue sur la première séquence budgétaire de cette nouvelle législature. Séquence budgétaire inédite pour une législature inédite qui a installé une majorité parlementaire non majoritaire. À dix reprises, le gouvernement a donc décidé de ne pas assumer la réalité de son absence de majorité qui le contraignait à valider un budget pour le pays bien différent de celui qu’il nous présentait, en déclenchant l’arme la plus brutale de notre Constitution à l’encontre de l’Assemblée nationale et donc du peuple.

Alors que le gouvernement n’avait à la bouche que le mot « compromis », il a en réalité refuser de prendre acte du résultat des élections législatives. Car cette majorité relative est bien le fruit de la volonté des Français.

Elle est aussi le signe du souhait de nos concitoyens de revaloriser le Parlement, de permettre l’expression d’une opposition face à la politique délétère menée par ce gouvernement.

Invoquant tour à tour le trop grand nombre d’amendements, l’irresponsabilité de l’opposition, le manque de temps, Elisabeth Borne n’a cessé d’essayer de faire porter le chapeau aux oppositions avec un cynisme absolu.

Pourtant, une autre voie que le mépris et le mensonge était possible. Les discussions auraient pu avoir lieu et nous y étions prêts.

Au lieu de ça, avec une grande irresponsabilité, elle a préféré prendre le risque de conforter nos concitoyennes et nos concitoyens dans leur dégoût de la vie politique, assumant de les
jeter dans les bras de l’extrême droite.

À rebours de cette stratégie de la terre brûlée, les députés qui composent notre groupe vont poursuivre leur combat sur le terrain et dans l’hémicycle pour réveiller les consciences et l’humanité et proposer des alternatives aux politiques délétères que nous promettent le Président Macron et son gouvernement.

Cette année sera donc combattive à vos côtés, et avec l’ensemble des députés communistes et du groupe GDR, nous formons le vœu d’une année meilleure pour toutes et tous."

André Chassaigne

Imprimer cet article

Document lié à cet article :

A la Une

Thématiques :

Affaires économiques Lois Finances Développement durable Affaires sociales Défense nationale Affaires étrangères Culture et éducation Voir toutes les thématiques