Réforme de l’AAH : Pour En Marche ! il est urgent d’attendre.

par Buffet Marie-George

Ce soir, à travers la voix d’André Chassaigne, les 80 député.e.s cosignataires de ma proposition de loi proposant la fin de la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul du montant de l’allocation aux adultes handicapés ont demandé la constitution d’une commission spéciale chargée d’étudier le texte. En vain. En effet, la présidente de la commission des affaires sociales et une partie du groupe En Marche ! s’est opposée à sa création.

Nous aurions pu obtenir une majorité sur ce texte signé par des député.e.s de tous les groupes politiques. Nous aurions pu travailler ensemble à améliorer la vie de dizaines de milliers de bénéficiaires de l’Allocation aux Adultes Handicapés en mettant fin à ce mode de calcul injuste qui contrevient à l’objectif d’autonomie des personnes en situation de handicap.

Mais non. Une fois de plus, une partie de la majorité a décidé de couper court au débat car cette proposition va à rebours des orientations du Gouvernement qui prévoit d’accentuer la prise en compte des revenus du conjoint.

En s’opposant à la constitution d’une commission spéciale chargée de l’étude de la proposition de loi, la majorité repousse aux Calendes grecques l’étude de ce texte demandé par toutes les associations défendant les droits des personnes en situation de handicap.

Cette décision incompréhensible et injuste ne fait que renforcer ma volonté de porter ce texte au sein de l’Assemblée nationale pour qu’il puisse être le plus rapidement voté.