Quand Macron deale avec la droite l'avenir de notre démocratie

En Marche est sur le point de taper dans la main du Président Larcher sur la réforme
institutionnelle. Nous dénonçons depuis plusieurs semaines le marchandage en cours entre le
Président du Sénat et le Gouvernement.
Aujourd'hui, plus qu'hier, nous réaffirmons la nécessité de consulter le peuple, par la voie de
l'article 89 de la Constitution. Face à une réforme qui, loin de "rationaliser" le fonctionnement
de nos institutions, bouleversera notre démocratie, le réferendum s'impose. Nous nous
opposons à cette dérive hyper-présidentialiste aux accents de technocrature.
Les "petits arrangements entre amis" ne sauraient priver le peuple souverain de se prononcer
en dernier recours sur cette réforme fondamentale

Les député-e-s communistes.