Ministre des finances ou syndic de faillite ?

par Brard Jean-Pierre

Christine Lagarde et Eric Woerth qui étaient auditionnés aujourd’hui par la commission des finances de l’Assemblée sont des syndics de faillite. Le déficit de l’Etat dépasse 100 milliards d’euros, le chômage progresse aussi vite que le déficit, la détérioration de la situation s’accélère mais le gouvernement continue de refuser les seules mesures qui pourraient stopper la chute et relancer immédiatement l’activité économique et l’emploi : l’augmentation immédiate du pouvoir d’achat pour les salaires jusqu’à 2,5 fois le SMIC, pour les minima sociaux et les retraites, le blocage des loyers, la répartition égalitaire des dividendes des banques entre tous les détenteurs d’un compte, y compris les interdits bancaires.
En continuant de sortir des milliards d’euros pour les établissements bancaires et pour les grandes entreprises de l’automobile sans aucune contre partie pour l’emploi, le gouvernement permet aux plus riches de continuer à s’enrichir en ruinant le pays.
Pour combler le déficit de l’Etat, il faut lever un impôt exceptionnel sur les mille plus grosses fortunes du pays. La justice doit engager des enquêtes préliminaires sur la responsabilité des dirigeants dans les pertes des banques et des établissements financiers.