La lettre des député-e-s du Front de gauche n°18

En dépit des 200 heures de débat, le gouvernement n’a pas su convaincre. Devant une majorité socialiste fragilisée, le premier ministre a fait le choix de recourir au 49-3 pour faire passer le projet de loi « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » (dit projet de loi Macron) sans vote à l’Assemblée nationale.

Feuilleter le document

Télécharger le document