La lettre des député-e-s du Front de gauche n°15

Signe d'une crise sans précédent dans la majorité, le premier ministre s'est vu contraint de demander pour la deuxième fois en six mois, la confiance des députés.
Sa déclaration de politique générale sonnant comme une déclaration de défiance à l'endroit du peuple, nous ne lui avons pas accordé notre confiance.

Feuilleter le document

Télécharger le document