L’instruction sur la tenue vestimentaire des députés est contraire à la liberté d’expression

Après avoir annoncé vouloir affaiblir encore le rôle du Parlement et diminuer le nombre de représentants de la Nation, la majorité s’attaque désormais à la liberté d’expression des députés.
Le bureau de l’Assemblée nationale a ainsi décidé ce mercredi d’imposer un principe de stricte neutralité dans la tenue vestimentaire des député.e.s en s’inspirant des termes de la loi de 2004 s’appliquant dans les écoles, collèges et lycées publics.
Selon cette instruction, la tenue vestimentaire au sein de l’hémicycle « ne saurait être le prétexte à la manifestation de l'expression d'une quelconque opinion. Est ainsi notamment prohibé le port de tout signe religieux ostensible, d'un uniforme, d'emblèmes, logos ou messages commerciaux ou de slogans de nature politique".
Les député.e.s communistes rappellent que les parlementaires sont des élus du peuple et jouissent des mêmes libertés que leurs concitoyens.
L’Assemblée nationale est un espace public où la libre communication des pensées et des opinions doit être pleinement garantie, y compris dans le port d’emblèmes ou de signes.
L’idée même d’une neutralité des élus est contraire à la liberté d’expression qu’ils tirent du suffrage universel. Comme chaque citoyen, ils n’ont à répondre de l’abus de cette liberté que dans les cas déterminés par la loi et non par quelque règlement intérieur.