Défilé du 1er mai : nous déposons une demande de commission d'enquête

Les conditions dans lesquelles s’est déroulé le défilé du 1er mai dernier à Paris suscitent de nombreuses interrogations.
Les participants au défilé, réunis pacifiquement pour célébrer les combats des salariés, se sont trouvés confrontés à un groupe d’au moins « 1200 Black Blocs » qui a gâché ce défilé familial.
Les manifestants ont pu constater des dysfonctionnements dans la gestion du déroulement de la manifestation. Dès lors, des questions se posent sur le dispositif de sécurité mis en place en amont du défilé.
En effet, une note de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) du 30 avril, dont des extraits ont été révélés par Le Parisien, prévoyait un risque de débordements créés par des « membres de la mouvance contestataire radicale ». Elle établissait un scénario qui s’est avéré exact.
Dès lors, l’impression d’une absence d’anticipation sur les lieux même du défilé interroge légitimement. Certains syndicats de police mettent même en cause le manque de réactivité des pouvoirs publics.
De fait, plusieurs milliers de personnes, coincées sur le Pont d’Austerlitz, se sont trouvées dans une situation particulièrement dangereuse pendant près d’une heure.
C’est pourquoi, nous demandons la création d’une commission d’enquête afin de faire la lumière sur la gestion par les autorités de ces violences et de la protection des manifestants.