Sansu Nicolas

N'est plus député depuis le 20 juin 2017.

Date de naissance :  Né le 17 juin 1968 à Vierzon (Cher)
Circonscription :  Cher (2ème)
Commission :  Membre de la commission des finances
Profession :  Permanent politique
Suppléant :  M. Jean-Michel Guérineau

Activité parlementaire

Monsieur le président, monsieur le ministre, monsieur le secrétaire d’État, monsieur le président de la commission, madame la rapporteure générale, mes chers collègues, nous voici au terme de la discussion de cette première partie de la loi de finances pour 2016, discussion courtoise mais vive, qui n’aura pas amené les inflexions que nous aurions souhaitées et que les députés du groupe GDR ont défendues durant tout le débat. Ainsi, avec ce budget, le Gouvernement aura acté la disparition de l’ambition de 2012. Finie, la nouvelle architecture fiscale si indispensable à la justice sociale et à l’efficacité économique. Finie, la confiance républicaine dans les élus du peuple qui œuvrent patiemment et passionnément dans tous nos territoires. Fini, le respect du peuple par la prise en compte des souffrances sociales et le soutien aux plus fragiles, qui sont soumis à un quotidien de plus en plus dur et violent. Lire la suite.
Mardi, 20 octobre 2015
L’Assemblée nationale vient d’adopter un article élargissant le champ de la taxe sur les transactions financières (TTF) aux opérations dites intraday, c’est-à-dire les opérations financières dénouées au cours d’une seule et même journée. Cette avancée est essentielle, tant il est nécessaire de réguler la folie des marchés financiers et de dégager des moyens pour financer l’aide au développement, la lutte contre la pauvreté et le réchauffement climatique. Tel était le combat des députés du Front de gauche dans les discussions de ce matin. Néanmoins, nous ne pouvons que regretter l’énième report de cette mesure, puisqu’elle ne sera applicable qu’en 2017 et reste tributaire des négociations européennes qui se tiendront les prochains mois. Comme l’a ainsi précisé le Ministre des Finances au cours de la matinée, la mise en place de la TTF en 2017 pourrait être remise en cause en cas d’échec des discussions à Bruxelles. Lire la suite.
Vendredi, 16 octobre 2015
Madame la présidente, monsieur le ministre, monsieur le secrétaire d’État, madame la rapporteure générale, mes chers collègues, rapporteur de la commission d’enquête en cours sur les conséquences de la baisse des dotations au bloc communal sur l’investissement public et les services publics de proximité, vous comprendrez que je tienne à centrer mes propos sur ce thème. Plus nos auditions avancent et plus il apparaît que la baisse de la DGF de 12,5 milliards d’euros de 2014 à 2017, qui représente 28 milliards d’euros cumulés comme l’a souligné André Laignel, président du comité des finances locales, est non seulement une faute politique – il y en a bien d’autres ! –, mais aussi une erreur économique. En disant cela, je veux immédiatement dénoncer l’attitude de celles et ceux qui, sans doute par paresse intellectuelle, essaient de faire croire que les députés du Front du gauche seraient favorables à une augmentation du déficit. Lire la suite.
Mercredi, 14 octobre 2015
Monsieur le Premier ministre, samedi prochain, dans la très grande majorité de nos 36 000 communes, à Vesoul comme à Vierzon, nos concitoyens vont se mobiliser, à l’appel des élus, pour préserver l’investissement public local et les services publics de proximité, mis en danger par une baisse brutale des dotations de l’État aux collectivités locales, contrairement à l’engagement no 54 du candidat Hollande. (Applaudissements sur les bancs du groupe de la Gauche démocrate et républicaine, du groupe Les Républicains et du groupe de l’Union des démocrates et indépendants.) M. Jean-Luc Laurent et M. Jacques Krabal. Bravo ! M. Nicolas Sansu. Les élus signataires de cet appel viennent de tous les partis politiques. La question qui se pose est simple : la baisse de dotations de l’État aux collectivités, de 28 milliards d’euros cumulés en quatre ans, est-elle porteuse d’activité, d’emploi et de croissance ? Plusieurs députés du groupe Les Républicains. Non ! Lire la suite.
Mercredi, 16 septembre 2015
Le peuple grec a donné une leçon à cette caste de financiers qui n’ont que le niveau du CAC 40 ou de la bourse de Francfort comme horizons. Le peuple grec a dit non à des mesures qui ont fait tant de mal, avec des droits humains bafoués, des salaires et pensions des couches moyennes ou modestes rabotés de 25 % à 50 %, un accès aux soins mis en cause et des riches toujours plus riches. Lire la suite.
Lundi, 6 juillet 2015
Monsieur le Premier ministre, jeudi dernier, la commission de vérité sur la dette grecque a présenté son rapport préliminaire au cours d’une grande conférence organisée au Parlement grec, à laquelle je participais au nom des députés du Front de gauche. Les conclusions sont accablantes, tant il est démontré qu’une grande part de la dette grecque est illégitime, insoutenable, voire illégale et odieuse. En réalité, les créanciers ont fait leur beurre de la misère d’un peuple grec qui s’est vu imposer deux memoranda aux conséquences terribles. Lire la suite.
Mercredi, 24 juin 2015